Retour sur // 30è Atelier de l'innovation "Marque employeur - marque corporate : concept, pratique & responsabilité" Vendredi 3 juin 2022

Dans une ère marquée par la "guerre des talents" il a paru indispensable aux entreprises de développer une stratégie de Marque employeur. L'observation de la pratique questionne le concept même de Marque employeur, son contenu et la responsabilité qui y est rattachée : la Marque employeur ou la Marque corporate oblige-t'elle l'entreprise ?
Retour sur sur le 30è Atelier de l'innovation "Marque employeur - marque corporate : concept, pratique & responsabilité" Vendredi 3 juin 2022

En bref

À l'issue de cet atelier, plusieurs  idées force ont été retenues  sur la place de la marque employeur par rapport à la marque corporate, la manière de vivre la marque employeur (ou la marque corporate ?) et la possibilité d'en tirer les conséquences juridiques, notamment au niveau de la responsabilité.

Les différentes interventions ont montré que la marque employeur ne peut être pensée indépendamment de la marque corporate. En effet, la porosité des publics, à l'ère de la digitalisation, met en défaillance la segmentation des composantes de la marque (employeur/corporate). Plus encore, l'évolution de la marque  corporate  avec l’intégration en son sein de la raison d'être de l’entreprise la met bien en avant et semble lui donner un portée et un rapport tout autres que celle de la marque employeur : la marque corporate à facettes multiples est ainsi capable de répondre aux attentes de toutes les parties prenantes, à toutes les attentes grandissantes, y compris celles du personnel de l'entreprise, et aussi – en regard – celles des services des Ressources Humaines.

Pour le Droit, du point de vue juridique, la qualification des messages communiqués et procédures mises en place sous l’égide de la marque employeur ou de la marque corporate ne devrait pas constituer une entrave pour qu'il puisse en régir les conséquences et servir de fondements à de réels engagements de l’entreprise vis-à-vis des salariés, mais aussi de toute autre partie prenante. Ainsi,  il serait  envisageable  de voir dans la marque employeur ou corporate une valeur, un bien ou un actif immatériel de l'entreprise. Il serait également envisageable d'en tirer un engagement de l'employeur vis-à-vis du salarié, qui lui aussi s'engage à devenir un ambassadeur de la marque employeur ou corporate. Le cadre juridique de la marque employeur a ainsi été posé lors de ce premier jalon d'échanges. Un second atelier à venir permettra de circonscrire un régime juridique. Affaire à suivre donc ces prochains mois avec l'équipe de la chaire.

Les intervenants

Table ronde 1 : Le concept de Marque employeur à la Marque corporate
Ghina Bourji, Ingénieure de recherche rattachée à la chaire "Droit des activités économiques – Claude Champaud" - Fondation Rennes 1
Thierry Wellhoff, Fondateur et ex-Président de l'agence Wellcom Paris, consultant et auteur d'ouvrages sur les valeurs et le sens
 

Table ronde 2 : Vivre la Marque employeur
Guillaume Coudert, Influenceur RH
Kamel Medjabra, Responsable Marque employeur chez Decathlon
 

Table ronde 3 : La qualification et le régime juridique de la Marque employeur / Marque corporate
Gilles Dedessus-Le-Moustier, Maître de conférences - Institut de l'Ouest Droit et Europe IODE (Université de Rennes 1, CNRS), 
Yann Queinnec, Directeur général de l'agence Affectio Mutandi 
Danièle Briand, Maître de conférences - Centre de Droit des Affaires CDA (Université de Rennes 1), titulaire de la Chaire.

Parmi nos témoins :

Malika El Amri, Conseillère Développement RH à la CCI d'Ille-et-Vilaine et les entreprises membres de la Fondation Rennes 1, partenaires de la chaire.

MERCI aux partenaires de la chaire pour leur participation et leurs témoignages et à l'équipe du WTC pour sa précieuse contribution à cet atelier !