Martial Gabillard

La Fondation Rennes 1 offre d'excellentes opportunités pour être en contact direct avec les étudiants, tisser des liens plus forts avec eux. Et pour identifier encore plus facilement les talents.

Président de la Fondation Rennes 1 (2014-2016). Directeur du Territoire Bretagne chez Veolia propreté, membre fondateur de la fondation

Comment définiriez-vous la Fondation Rennes 1 ?

C’est un bon outil de mise en valeur du niveau de la qualité de l’enseignement et de la recherche de l’Université de Rennes 1. C’est aussi une précieuse passerelle entre le monde académique et celui de l’industrie et des initiatives privées avec pour objectif l’enrichissement mutuel.

Pourquoi Veolia la soutient-elle ?

Notre soutien ne rentre pas dans le cadre d’un plan de développement mais tout simplement dans notre recherche d’un nouveau positionnement sur notre territoire. Pour le trouver, il est important de s’investir dans de nouvelles initiatives qui rassemblent les acteurs économiques de la région. Participer à l’émergence de la Fondation Rennes 1 prend donc tout son sens.

Veolia s’est réengagé cette année auprès de la fondation. De quelle manière ?

Veolia a soutenu financièrement, logistiquement et techniquement la chaire « Habitat intelligent et innovation ». Nous avons également parrainé à plusieurs reprises les licences Chimie, Physique et Physique-Chimie, et le master 2 Droit-environnement. D’excellentes opportunités pour être en contact direct avec les étudiants, tisser des liens plus forts avec eux. Et pour identifier encore plus facilement les talents.