Vous êtes ici

Lancement de la Chaire Données massives en santé

Medtronic choisit l'Université de Rennes 1 pour innover autour des données massives en santé.
Lundi 16 septembre 2019, la Fondation Rennes 1 a inauguré sa 11e Chaire de recherche et de formation « Données massives en santé » en partenariat avec Medtronic, l’un des leaders mondiaux des technologies et solutions médicales.

Les données au service de la santé

Financée sur 3 ans, cette chaire vise par une recherche pluridisciplinaire de pointe à l’Université de Rennes 1 et l’exploitation de données massives (big data), à améliorer le traitement et le suivi des patients touchés par des maladies chroniques.
La population vieillissante et le style de vie occidentale ont une forte incidence sur l’augmentation des pathologies cardiaques, faisant des maladies chroniques un défi majeur pour les systèmes de santé du monde entier. L’utilisation de dispositifs électroniques implantés pour traiter les maladies cardiaques apparaît aujourd’hui comme l’une des solutions pour optimiser les thérapies et le suivi des patients. Les données extraites grâce à ces dispositifs permettront aux chercheurs de déboucher sur une nouvelle stratégie de médecine plus personnalisée, plus prédictive et plus qualitative afin de prévoir les événements critiques et prévenir les insuffisances cardiaques et les hospitalisations associées. Ces données pourront ensuite être exploitées en les associant individuellement et en toute sécurité au dossier de santé électronique du patient.

La recherche en santé à Rennes mise en lumière

A travers la chaire, les chercheurs de l’Université de Rennes 1 vont pouvoir apporter des informations essentielles pour améliorer les parcours de soins ; une véritable innovation organisationnelle au bénéfice direct du patient. Les travaux de recherche autour du numérique et de l’intelligence artificielle seront portés par Philippe Mabo, professeur et vice‑président santé à l’Université de Rennes 1, et cardiologue au CHU de Rennes. Ils s’appuieront sur des équipes de recherche associant des spécialistes des sciences de l’ingénieur et des hospitalo-universitaires. Le LTSI (Laboratoire du Traitement du Signal et de l’Image), expert dans l’analyse de la donnée massive en santé, sera amené à travailler sur ces problématiques en collaboration directe avec le CHU de Rennes.

Je crois en la force de territoire et ensemble, nous allons unir nos forces pour faire progresser la médecine, car sans data, il n’y a pas de progrès.

Laurence Comte-Arassus, présidente de Medtronic France.