Vous êtes ici

La Pièce à la demande, fruit de la recherche de Rennes 1

Une chaire de la Fondation Rennes 1 "Progresser, Innover, Entreprendre" aboutit sur une expérimentation grandeur nature

Mercredi 22 mars 2017, la Pièce à la demande, un concept innovant issu d'une recherche pluridisciplinaire de haut niveau de l'Université de Rennes 1, a été dévoilée par la Fondation Rennes 1 "Progresser, Innover, Entreprendre". Cette recherche s'inscrit dans le cadre de la chaire "Habitat Intelligent et Innovation".

 

Un concept inédit d’habitat évolutif et adaptable aux besoins et usages des occupants

Cette pièce partagée entre deux appartements est accessible à chacun des logements. Elle permet un usage adapté aux besoins de ses occupants grâce à des appareils et du mobilier personnalisés à chaque ménage et connectés aux réseaux de l’appartement (électricité, informatique, domotique). La pièce peut être ainsi utilisée pour des activités entre voisins ou des usages privatifs, par exemple en servant de chambre d'ami, de salle de jeux ou encore de bureau.

Trois ans de recherches menées avec les membres de la Fondation Rennes 1

La Pièce à la demande est issue des travaux de recherches de la chaire « Habitat intelligent et innovation » de la Fondation Rennes 1. Elle émane d'une co-construction entre les membres de la fondation, ayant souhaité soutenir des recherches innovantes et ambitieuses sur le thème de l’habitat intelligent et de la ville durable. Depuis 2014, ce sont donc cinq partenaires socio-économiques de la Fondation Rennes 1 qui ont participé au montage de cette innovation au service du bien vivre ensemble et de l'habitat intelligent : Cardinal Edifice, CCI Ille-et-Vilaine, NEOTOA, Veolia et Rennes Métropole.

Cet événement a ainsi marqué l'aboutissement des recherches du titulaire de la chaire, Michele Dominici, chercheur italien, spécialiste de l’habitat métamorphique. Menés au sein de l’Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires (IRISA) de l’Université de Rennes 1, en partenariat avec la plateforme technique MobBi et le laboratoire Loustic, ses travaux ont permis de relever des défis techniques et scientifiques mélant architecture, domotique et informatique. La pluridisciplinarité de la chaire s'est étendue aux aspects juridiques et marketing développés à l'Université de Rennes 1.

David Alis, président de l'Université de Rennes 1, a salué ces recherches innovantes : "au delà de la domotique et de l'innovation technique, on expérimente aussi sur les usages pour créer une innovation sociale",  suivi d'Isabelle Pellerin, vice-présidente enseignement supérieur, recherche et innovation de Rennes Métropole, qui a souligné le "travail remarquable" de Michele Dominici pour la chaire : "C'est brillant de voir un travail conceptuel se déployer sur des résultats concrets pouvant servir au bien-être des citoyens".

Constater l'aboutissement de ces 3 ans de recherches, c'est recueillir le fruit de ce partenariat qui participe à la mise en intelligence de tous les acteurs réunis dans ce projet.

Martial Gabillard, président de la Fondation Rennes 1 et directeur du Territoire Bretagne de Veolia,


De g. à d. : Loïc Evain, ‎Conseiller Eco-innovation à la CCI Ille-et-Vilaine, Yves Cardinal, PDG de Cardinal Edifice, Sandra Leblond, responsable du pôle Habitats pluriels de Neotoa,
Marcel Rogemont, président de Neotoa, David Alis, président de l'Université de Rennes 1, Sophie Langouët-Prigent, vice-présidente de la Fondation Rennes 1,
Martial Gabillard, président de la Fondation Rennes 1 et directeur du territoire Bretagne Veolia propreté, et Isabelle Pellerin, vice-présidente enseignement supérieur, recherche et innovation de Rennes Métropole

Notre volonté de nous rapprocher de la recherche universitaire à travers la Fondation Rennes 1 permet de faire naître de belles collaborations qui nous ouvre des horizons que l'on n'imaginait pas avant.

Yves Cardinal, Cardinal Edifice

Une expérimentation pour bien vivre ensemble et répondre aux défis de l'habitat du futur

L’expérimentation de cette Pièce à la demande, dont la gestion des logements est confiée à NEOTOA, se poursuivra durant 1 an, à travers des défis sociétaux. Le renforcement du lien social, la solidarité intergénérationnelle, le partage de la consommation éléctrique et des coûts seront étudiés sous l’angle d’acceptation d’usage. Ce projet vise à répondre également aux grands enjeux de l’habitat du futur et à l'évolution des usages en terme de mobilité et d'habitat. Il a pour but de faire face aux menaces qui s’imposent à la ville, telles que la pénurie de ressources (foncières, énergétiques…), les difficultés financières croissantes pour les ménages, le vieillissement de la population, etc...
Les locataires des deux logements, candidats à l'expérimentation, feront leur entrée dans les lieux au mois de mai prochain.

Ce projet relève d'une véritable dynamique de territoire puisqu'il est en lien avec l'université, les collectivités et les entreprises. En plus d'expérimenter le concept pendant 1 an, nous continuerons de travailler avec l'Université de Rennes 1 pour faire évoluer techniquement cette innovation.

Sandra Leblond, Neotoa

Pour en savoir plus sur les travaux de recherche de la chaire Habitat Intelligent et Innovation, c'est par ici !