Vous êtes ici

12e Rencontres de la Recherche sur les élastomères

Vendredi 23 juin 2017, La Fondation Rennes 1 "Progresser, Innover, Entreprendre" conviait ses membres aux 12e Rencontres de la Recherche dédiées à la chaire d'entreprise "Cooper Standard - Fondation Rennes 1". Ces rencontres ont permis de faire découvrir un bel exemple de partenariat de recherche entre l'Université de Rennes 1 et Cooper Standard, au sein du Laboratoire Commun de Recherche – Imagerie – Mécanique – Elastomères (LC-DRIME), de l'Institut de Physique de Rennes (IPR) et du site R&D rennais de l'équipementier automobile.

Une recherche unique en Europe : Imager pour comprendre le comportement des matériaux 

Initiés depuis 2015, et ce jusqu'à 2020, les travaux de la chaire Cooper Standard - Fondation Rennes 1 sont pilotés par Jean-Benoît Le Cam, mécanicien des matériaux et enseignant-chercheur à l'Université de Rennes 1. Il est accompagné de 7 universitaires faisant partie de l'équipe IQ2M (Imagerie Quantitative en Mécanique des Matériaux), et de 6 techniciens et ingénieurs R&D de chez Cooper Standard. Leurs recherches portent sur l'imagerie en mécanique des élastomères. En d'autres termes, il s'agit de comprendre le comportement des matériaux, en expérimentant les mécanismes d'endommagement des élastomères (caoutchouc) et leur résistance, pour estimer la durabilité des pièces.

Lors de ces rencontres, les travaux de recherche de la chaire ont été mis en avant par Jean-Benoît Le Cam avant qu'il ne présente les autres sujets de recherche innovants sur lesquels son équipe travaille au sein de l’Institut de Physique de Rennes en lien avec les entreprises.

 

Nos travaux ont pour but d'enrichir notre connaissance des causes et des conséquences des variations de température engendrées par la déformation des élastomères. On peut ainsi, à partir de mesures de température (et plus précisément des énergies correspondantes), classer les différents matériaux développés par Cooper Standard vis-à-vis de leur résistance mécanique. Ceci permet d’accélérer considérablement les temps de conception des nouveaux produits.

Jean-Benoit Le Cam

Jean-Marc Veillé, à la Direction Europe Matériaux et Innovation, ainsi que Stéphane Gillet, à la Direction Europe Conception Anti-vibratoire chez Cooper Standard, ont également complété les propos du chercheur en spécifiant l'intérêt qu'ils trouvaient en la chaire.

12e Rencontres de la recherche - Chaire Cooper Standard Fondation Rennes 1

© Institut de Physique de Rennes

La chaire Cooper Standard est un accélérateur d'échanges et d'innovation pour nos équipes R&D basées à Rennes . L'enjeu de cette collaboration avec l'Université de Rennes 1 est d'élargir et de remporter de nouveaux marchés en nous différenciant de nos concurrents.

Jean-Marc Veillé

Une chaire d'entreprise pour le partage réciproque de la recherche académique et industrielle

12e Rencontres de la recherche - Chaire Cooper Standard - Fondation Rennes 1

La chaire d'entreprise Cooper Standard - Fondation Rennes 1 concrétise ainsi une collaboration de plusieurs années entre l'entreprise et l'Université de Rennes 1, notamment grâce aux actions menées par la fondation depuis 2012. En effet, en 2012, Cooper Standard devenait parrain d'une formation à l'IUT de Rennes, la licence professionnelle éco-conception de systèmes mécaniques. En 2013, elle s'engageait auprès d'une promotion d'étudiants-ingénieurs de l'ESIR. Puis, la mise en place d'une première thèse CIFRE ainsi que de plusieurs stages d’étudiants de l'Université de Rennes 1 a permis de renforcer les liens des deux entités.

La société s'est par ailleurs montrée présente à l'occasion de nombreux événements organisés par la fondation comme lors des Rencontres de la recherche ou des Ateliers de l'innovation. Enfin, son engagement pour le corps académique et la recherche de Rennes 1 prend toute son ampleur dans son action de mécénat renouvelé chaque année auprès de la fondation depuis 2013.

Cooper Standard entretient également des liens forts avec les étudiants de l'université puisque sur les 5 années de la Chaire, l'entreprise s'entourera d'environ 45 stagiaires au total.

Pour l'équipementier automobile, l'enjeu majeur de ce partenariat est de faire évoluer les matériaux existants pour optimiser ses produits et faire face à la concurrence, en renforçant la R&D de son site rennais. Pour la Fondation Rennes 1, cette collaboration a pour vocation le partage des ressources et des compétences pour favoriser l'innovation et le développement socio-économique du territoire. L'ambition pour le LC-DRIME : mieux comprendre les mécanismes de déformation et d’endommagement des matériaux polymères pour mieux prédire leur comportement.

Jean-Benoît Le Cam

Ces Rencontres de la Recherche se sont conclues par la visite du LC-DRIME ainsi que des démonstrations.

12e Rencontres de la Recherche - Chaire d'entreprise Cooper Standard - Fondation Rennes 1

© Institut de Physique de Rennes