Chaire Eaux et territoires - Fondation Rennes 1

Toute l'actualité sur la chaire : événements, rapports, publications...

INVITATION // 24e Atelier de l'innovation - Fondation Rennes 1

Lors de cet atelier basé sur le think-tank, les enseignants chercheurs de l’Université Rennes 1 et les partenaires de la chaire "Eaux et Territoires » - Fondation Rennes 1, vous proposent d’échanger sur leurs travaux.

Mercredi 26 mai - De 8h30 à 10h00 - En Ligne

Programme :

  • Le climat a-t-il changé en Bretagne ? Analyse des tendances enregistrées depuis 1950
  • Aurons-nous de l'eau demain ? Comment modéliser l'impact du changement climatique sur la ressource en eau
  • En quoi la synergie entre scientifiques et gestionnaires de l’eau constitue un atout pour répondre aux défis de la ressource en eau sur le territoire ?

La chaire « Eaux et territoires » - Fondation Rennes 1 réunit les gestionnaires de l’eau du bassin rennais et des enseignants-chercheurs de l’OSUR – Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes.

    Témoignages des partenaires de la chaire, partage de bonnes pratiques et retours d'expériences.

    Atelier animé par Luc Aquilina, titulaire de la chaire.

    INSCRIPTION

    Les partenaires de la chaire "Eaux et Territoires" - Fondation Rennes 1

     

    24ème Atelier de l'innovation : ressources en eau et changement climatique

    L’équipe de la chaire « Eaux et territoire » - Fondation Rennes 1, avec ses partenaires Collectivité Eau du Bassin Rennais, SPL Eau du Bassin Rennais et Rennes Métropole, ont animé le 24ème atelier de l’innovation de la Fondation Rennes 1 organisé en distanciel le 26 mai dernier. L’occasion de faire le point sur les travaux menés conjointement depuis 2019 par les enseignants chercheurs de l’OSUR spécialistes d’hydrogéologie, et les gestionnaires de l’eau du territoire pour comprendre le dérèglement climatique et ses impacts sur la ressource en eau.

    Une chaire comme outil d'aide à la décision

    Quatre questionnements ont été mis en discussion lors de l’atelier pour partager à la fois les travaux conduits dans la chaire, mais aussi l’approche partenariale et appliquée :

    • Le climat a-t-il changé en Bretagne ?
    • Aurons-nous de l’eau demain ?
    • Comment modéliser l’impact du changement climatique sur la ressource en eau ?
    • Scientifiques et gestionnaires de l’eau : pourquoi travailler ensemble ?

    Les intervenants ont pu illustrer très concrètement les spécificités des chaires de recherche et de formation de la fondation : un travail à la fois en laboratoire et sur le terrain, une équipe qui rassemble des chercheurs et des doctorants issus de différentes spécialités et qui travaillent les uns avec les autres, et un objectif partagé d’optimiser la compréhension des phénomènes pour anticiper l’avenir et optimiser la capacité d’agir : « Gestionnaires et scientifiques sont face à la même question – comment faire face à un monde nouveau ? » ont expliqué les chercheurs, et « l’interaction avec les partenaires est une véritable boussole sur la façon dont on veut faire de la recherche » a précisé Luc Aquillina, titulaire de la chaire. Pour Laurent Geneau et Christophe Barbot, qui dirigent la collectivité et la SPL Eau du Bassin Rennais, la chaire est un véritable « outil d’aide à décision ».  S’appuyant sur l’exemple du barrage de la Chèze, sur lequel se sont focalisés les premiers travaux, ils ont souhaité souligner cette dimension appliquée et stratégique de la chaire : « Ce sur quoi on travaille, c’est comment on peut s’adapter à une quantité d’eau disponible moins importante et comment prévoir l’alimentation de nos futures ressources. La modélisation est un outil d’aide à la décision essentiel pour optimiser le barrage, et s’assurer qu’il soit plein à chaque printemps. »

    Un moment privilégié et apprécié par les membres de la Fondation présents, qui ont été invités à témoigner et échanger en direct avec les parties prenantes de la chaire, et qui ont notamment souligné l’intérêt et la dimension innovante des travaux et de l’approche collaborative proposés : « Bravo pour cet atelier de grande qualité. Il me semble essentiel de combiner les enjeux locaux et internationaux des ressources en eau. C’est un enjeu géopolitique pour beaucoup de régions du monde. Il faudrait diffuser vos travaux au-delà du cercle universitaire et rennais. » a conclu l’un des participants.

    Ouverture et présentation - Laurent Geneau, Christophe Barbot / Eau du Bassin Rennais & Sophie Langouët-Prigent / Fondation Rennes 1

    1ère partie - Le climat a t-il changé en Bretagne, Ronan Abhervé, doctorant Université Rennes 1

    2ème partie - Aurons-nous de l'eau demain ? Comment modéliser l'impact du changement climatique ? Luc Aquilina, titulaire de la chaire "Eau et territoires" - Fondation Rennes 1

    3ème partie - Scientifiques et gestionnaires de l'eau : pourquoi travailler ensemble ? Avec Jean Raynald de Dreuzy, directeur de l'OSUR

    Témoignages et enrichissements avec les participants

    Ronan Abhervé, doctorant rattaché à la chaire "Eaux et territoires" - Fondation Rennes 1 présente sa thèse en 180 secondes !

    Ronan Abhervé est en deuxième année de thèse à l'Université de Rennes 1, au sein du laboratoire Géosciences de l'OSUR, sous la direction de Luc Aquilina, titulaire de la chaire et Jean-Raynald de Dreuzy, directeur de l'OSUR. Dans le cadre des travaux de la chaire "Eaux et territoires" - Fondation Rennes 1, en collaboration avec les gestionnaires de l'eau partenaires de la chaire - SPL Eau du Bassin Rennais, Collectivité Eau du Bassin Rennais et Rennes Métropole - il a ciblé sa zone d'étude sur le bassin versant du Meu et du Canu à l'ouest de Rennes.
    Ronan Abhervé, doctorant de l'Université Rennes 1 lors de sa participation à la sélection rennaise "Ma thèse en 180'"

    De l'observation sur le terrain, et beaucoup d'informatique !

    Le sujet de thèse de Ronan Abhervé " Intégration du changement climatique dans la gestion de la ressource en eau : exemple du bassin rennais" s'articule autour de deux questions scientifiques : quels sont les processus majeurs qui contrôlent la dynamique et la distribution des ressources en eaux sur le territoire ? Quelle est la résilience de ces systèmes face aux évolutions climatiques et l'occurence d'événements extrêmes ?

    Sur sa zone d'étude, il mène des travaux d'analyse rétrospective des données de précipitation, de température, et s'intéresse au débit des cours d'eau ainsi qu'à la variation du stock d'eau souterraine. Ses recherches comportent également un volet informatique très important, dédié au développement d'un outil de modélisation hydrogéologique. Cet outil sera utilisé pour comprendre les processus qui contrôlent le comportement hydrogéologique, et pour reproduire et prédire l'évolution des ressources en eau.

    Citations ...

    Dans ma thèse, j'essaie de savoir si l'on risque, un jour, de manquer d'eau à Rennes.

    Les gestionnaires de l'eau ont besoin d'en savoir plus sur les nouvelles conditions climatiques

    J'en suis à la moitié de ma thèse, et j'ai déjà observé que sans l'apport des eaux souterraines, une certaine partie de nos rivières seraient à sec.

    N'attendons pas que le puits soit à sec : préservons l'eau si on veut toujours la voir couler de nos robinets !

    Découvrir le pitch de Ronan Abhervé lors de l'événement rennais Ma thèse en 180'

    La Chaire de recherche « Ressource en eau du futur » de Rennes Métropole, en appui de la Chaire « Eau et territoires » de la Fondation Rennes 1

    Ressource en eau du futur : Dynamique et évolution des systèmes hydrologiques en domaine de socle cristallin
    La Chaire de recherche « Ressource en eau du futur  » de Rennes Métropole

    Les travaux de recherche de Clément Roques, titulaire de la chaire "Ressource en eau du futur" de Rennes Métropole

    Construite en appui de la chaire de la Fondation Rennes 1 « Eau et territoires », financée par la Collectivité et la Société Publique Locale Eau du Bassin Rennais, qui s’intéresse à l’étude des bassins versants assurant l’alimentation en eau de la ville de Rennes, le projet de la chaire « Ressource en eau du futur » permettra non seulement de développer notre compréhension sur les processus fondamentaux du cycle de l’eau à l’échelle régionale qui reste à l’heure actuelle peu exploré, mais aussi d’orienter les politiques régionales de gestion pour assurer la transition des pratiques socio-économiques en équilibre avec les dynamiques des systèmes hydrologiques et leur évolution future. De manière plus générale, la thématique de la chaire « Ressource en eau du futur » entre pleinement dans le projet EUR « Intelligence Environnementale – Eaux et territoires soutenables ». Il constitue donc un segment de la démarche globale de l’EUR et illustre d’une part le caractère interdisciplinaire et d’autre part la volonté de co-construction de nos démarches de recherche. A ce titre, il illustre la volonté de l’OSUR et de l’équipe DIMENV de Géosciences Rennes qui est au cœur du projet EUR, de contribuer à la construction du projet Université de Rennes.

     Lire l'article complet sur le site de l'OSUR

    Participation des étudiants de l'Université de Rennes 1 à une journée de terrain consacrée à la ressource en eau

    A peine de retour sur les bancs de l'université, les étudiants du master 2 Sciences de l’Eau-Hydro-cube, sont partis sur le terrain, tout au tour et dans, la baie du Mont Saint Michel. Au sein de cette semaine, une journée organisée par la Collectivité et la Société Publique Locale Eau du Bassin Rennais dans le cadre de la chaire «Eaux et Territoires» de la Fondation Rennes 1.
    une journée de terrain consacrée à la ressource en eau

    Eau du Bassin Rennais alimente 498000 habitants en eau potable ce qui représente un  volume  de  près de  80000m3  à produire  et  distribuer  chaque  jour.  A  travers  les propos  de Stéphane  Louaisil et Sandra  Chériaux,  les  étudiants ont  découvert  la spécificité des 12 ressources, eaux souterraines, barrages, rivières qui sont utilisées et  les  contraintes  de  l’ensemble  du  dispositif. Améliorer la  gestion,  renouveler  les installations, limiter fortement les pertes en eau, prévoir les impacts du changement climatique... A  travers  les  projets,  passés  et les  nouveaux  projets  dont  le  projet «Terres de sources» qui vient d’être sélectionné au niveau national, Eau du Bassin Rennais est présente sur tous ces sujets.

    Les  étudiants visitent l’usine  de  production d’eau potable de la Mezières sur Couesnon qui a remplacé l’ancienne usine de 1934. Elle est exploitée par la SPL Eau du Bassin Rennais, en charge de l'ensemble de la  production  pour  la  Collectivité. On  se  demande pourquoi  l’eau  a-t-elle un  goût de  chlore  dans  tel  ou tel quartier  de  Rennes  mais les  étudiants  repartent convaincus que  l’eau  du  robinet  reste  la  meilleure solution !

    L’après-midi,  sous  la  conduite de Magali Grand et Vincent Delanoé,  le  groupe  part  à  la découverte des drains de Rennes.  Ce  système,  implanté à  la  fin  du  XIXème  siècle est toujours efficace. Dégradée dans les années 70 et 80 par le développement  de l’agriculture intensive, la qualité s’améliore depuis plus de 20 ans.

    Acquisition et gestion concertée des terres, boisement, soutien aux modifications des pratiques agricoles... Les  étudiants  touchent  du  doigt  l’investissement  continu  de  la Collectivité,  aux  côtés  des  agriculteurs  pour  protéger  la  ressource  est  inventer  la gestion du service de l’eau de demain.

    Lancement de la Chaire Eaux et Territoires - Fondation Rennes 1

    A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, la Fondation Rennes 1 a lancé vendredi 22 mars 2019 sa 10e Chaire de recherche et de formation intitulée « Eaux et Territoires ». Pendant 3 ans, des chercheurs de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes (OSUR-Université de Rennes 1) reconnus mondialement pour leur excellence scientifique, mèneront les travaux en partenariat avec trois membres de la fondation : Rennes Métropole, la Collectivité Eau du Bassin Rennais, et la Société Publique Locale - Eau du Bassin Rennais.
    Lancement de la Chaire Eaux et Territoires - Fondation Rennes 1

    Anticiper les risques et les dangers pour une meilleure gestion de la ressource en eau

    Les travaux seront réalisés au sein de l'Observatoire des sciences de l'Univers de Rennes qui a une triple mission : la recherche, la formation et l'observation. De nombreux acteurs constituent l'OSUR qui porte un réseau structuré à l'échelle rennaise sur la ressource en eau regroupant agronomes, hydrologues, écologues, informaticiens, chimistes, économistes, juristes, géographes et sociologues. Cette thématique (water Science) excelle dans les classements internationaux comme le classement de Shangai où l’Université de Rennes 1 est le 1er établissement français sur 3 des 4 critères.

    Portés par Luc Aquilina et Jean-Raynald de Dreuzy, enseignants-chercheurs à l’Université de Rennes 1, les travaux se focaliseront sur l’évolution des ressources en eau dans la perspective du changement climatique et de l’augmentation des pressions provoquées par l’action de l’homme. Sous l’effet des changements climatiques, des pratiques agricoles et de l’occupation des sols, les questions autour de la ressource en eau sont devenues cruciales et nécessitent d’être maitrisées.

    La chaire visera à comprendre les adaptations possibles (spatiales, temporelles et les usages mais également les nouvelles ressources liées aux usages) avec la mise en place de 4 grandes étapes :

    •     Comprendre et analyser les données
    •     Modéliser l’impact du changement climatique
    •     Déterminer l’origine et la nature de certains polluants au sein du cycle de l’eau
    •     Proposer des solutions pour répondre aux problématiques de demain

    Lancement de la chaire Eaux et Territoires

    De nombreux acteurs locaux directement concernés par la gestion de la ressource en eau

    La chaire produira de la connaissance sur des thèmes retenus par les partenaires en y impliquant l’ensemble des parties prenantes : chercheurs et enseignants, étudiants, partenaires socio-économiques. Elle a pour mission de répondre aux enjeux territoriaux notamment pour la Bretagne, première région agricole française et première région agroalimentaire en Europe.

    Elle apportera des réponses aux questions des acteurs qui ont en charge l’alimentation en eau potable, la protection des milieux, l’équilibre entre les ressources et entre milieu urbain et rural, ou encore le développement socio-économique et agricole des régions. De même, les partenaires pourront trouver des réponses face à leurs besoins de connaissances et de méthodes sur la gestion de la ressource, la gestion environnementale des milieux, la prévention et la surveillance des risques, la qualité des eaux...

    Ces travaux devraient permettre des innovations à l'échelle locale et également à l'échelle globale en transférant les méthodes à d'autres régions.

    Un lancement réussi

    Lancement de la chaire Eaux et Territoires

    Cette journée de lancement fut conduite par de nombreuses interventions et était l'occasion pour partenaires et chercheurs d'échanger sur ce projet féderateur qu'ils vont mener ces trois prochaines années. Les discours de chacun reflétaient l'envie de travailler ensemble afin de participer à l'un des défis majeurs de notre siècle, préserver la ressource en eau.

    Avec la fondation nous pensons que ce partenariat local permettra agilité et réactivité, nécessaire dans un projet de recherche, pour que les générations futures aient accès à l’eau dans une quantité suffisante.

    Jean Francois Besnard Président SPL Eau du bassin Rennais

    Approvisionner le Bassin de Rennes en eau est un défi historique et permanent. A partir d'aujourd'hui nous faisons force commune avec l'Université de Rennes 1 pour être un territoire de pointe pour la gestion durable de l'eau et la lutte contre les pollutions.

    Yannick Nadesan Président collectivité Eau du bassin Rennais

    Nos travaux de recherches s'enrichisent des questions que vous, partenaires, vous nous posez.

    Jean-Reynald de Dreuzy Directeur OSUR